Lomas de Carabayllo

Photo: Felipe de la Fuente

Au Km 34 et à travers le « Panamericana Norte » se trouve Lomas de Carabayllo. Un énorme établissement humain urbain et périphérique composé de 52 communautés. Puckllay a lieu entre Jean-Paul II et la Nouvelle Jérusalem, deux des communautés qui font part des Lomas. La population est principalement migrante et une partie du peuple a été construit sur un énorme et vieux site d’enfouissement. Le principal travail de la population est le recyclage des déchets. Puis, le 52% de la population est composé par les enfants et les jeunes et leur démarrage précoce au travail est près de 60% de cette population.

Lomas de Carabayllo a l’air absolument pollué, lequel est due à plusieurs facteurs: le recyclage illégal des batteries, l’extraction de l’argile, la brique, la proximité des sites d’enfouissement Zapallal et l’existence d’abondantes charcuteries. Il est également intéressant de noter que la région n’a pas d’eau ni d’égout, il n’y a pas des routes, des parcs ou des trottoirs non plus.

Lomas de Carabayllo

Puckllay n’a pas un endroit fixé donc il a lieu dans les espaces publics (l’école, l’église, la salle communautaire, le terrain sportif) et dans les maisons des personnes. Les maisons des familles participantes jouent un rôle fondamental car ils sont des espaces permanents pour l’enseignement de classes et c’est où on guarde le matériel éducatif. Actuellement, l’école dont nous travaillons est Manuel Scorza et grâce aux efforts de nos enseignants et le personnel nous sommes en train de construire la première école Puckllay dans la région.

Les participants sont actuellement 130 personnes qui viennent de manière permanente et plus de 400 personnes qui ont vécu l’expérience depuis que Puckllay a commencé à marcher. Les communautés de lesquelles viennent nos étudiants sont: Villa Rica, San José, Juan Pablo II, la nouvelle Jérusalem, San Benito, Ampliación et Bello Horizonte.